DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Affaire Timochenko : l'Europe tente de faire pression sur l'Ukraine


Le bureau de Bruxelles

Affaire Timochenko : l'Europe tente de faire pression sur l'Ukraine

L’Union européenne ne signera pas l’accord d’association avec l’Ukraine. Elle s’y refusera tant que l’affaire Timochenko ne sera pas réglée et l’a fait savoir au premier ministre ukrainien en visite à Bruxelles. Pour les Européens, la condamnation à sept ans de prison de l’opposante Ioulia Timochenko est clairement politique.

“ Nous sommes tous égaux devant la loi, y compris l’ancienne première ministre. Dans notre pays, nous ne poursuivons personne pour des raisons politiques “ , s’est défendu Mykola Azarov.

Si l’Union européenne n’a pas adopté de position commune, certains comme la chancelière allemande ont menacé de boycotter les matchs de l’euro 2012 en Ukraine.

“ Ce dont m’ont fait part un certain nombre de personnes “ , a expliqué le commissaire européen à l‘élargissement, “ c’est l’espoir que le fair play qui s’applique au sport et au football s’applique non seulement au football, mais aussi dans le domaine de la justice. “

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

La zone euro de nouveau dans la tourmente