DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : passation de pouvoir et investiture de François Hollande


France

France : passation de pouvoir et investiture de François Hollande

Il est 10 heures précises, lorsque François Hollande arrive, l’air grave, dans la cour d’honneur du palais de l’Elysée. Il est accueilli par Nicolas Sarkozy. Le soleil brille, mais l’atmosphère n’est en rien chaleureuse.

Après 35 minutes d’entretien sur les dossiers stratégiques et la transmission des codes de la dissuasion nucléaire, les deux hommes rejoignent leur compagnes. Nicolas Sarkozy s’en va. François Hollande qui prend possession de l’Elysée ne s’attarde pas sur le perron. Il rentre immédiatement pour être investi.

Les cérémonies symboliques se succèdent : remise des insignes de grand-croix de la Légion d’Honneur, proclamation officielle du résultat de l‘élection, remise du collier de grand maître de l’ordre de la Légion d’Honneur. Et puis François Hollande prend la parole. Un premier discours de chef d’Etat à l’image de cette journée, sobre et solennel, où il affirme les principes de son quinquennat : “Le pays a besoin d’apaisement, de réconciliation, de rassemblement. C’est le rôle du Président de la République d’y contribuer. Faire vivre ensemble tous les Français, sans distinction”.

François Hollande déclare par ailleurs mesurer le poids des contraintes économiques qui pèsent sur le pays. Et il affirme vouloir proposer un nouveau pacte aux partenaires européens.

Après avoir reçu les honneurs militaires et salué les invités conviés dans la salle des fêtes, direction les Champs Elysées. Escorté des motards et de la garde républicaine, François Hollande remonte l’avenue debout dans sa voiture décapotée, malgré la pluie.

Encore une cérémonie, l’hommage au soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe. Il est à peine midi, et la journée du nouveau président français est encore loin d‘être terminée, jusqu‘à sa rencontre avec la chancelière allemande à Berlin dans la soirée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'armée libanaise déployée dans plusieurs quartiers de Tripoli