DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nuits Sonores : Lyon danse et tape du pied jusqu'à dimanche


le mag

Nuits Sonores : Lyon danse et tape du pied jusqu'à dimanche

Nuits Sonores, plus gros festival français de musiques actuelles, ouvre ses portes à Lyon

C’est un peu l’un des maronniers de la vie culturelle lyonnaise. Mais quel maronnier ! Nuits Sonores fait partie de ces évènements que l’on attend tous les ans avec impatience dès l’hiver passé. Au même titre que les biennales de la Danse et de l’Art contemporain, ce festival est une vraie bouffée d’oxygène au coeur de la ville.

Dix ans : la maturité

Nuits Sonores, qui ouvre ce mercredi sa dixième édition, réunit musiques électroniques et rock indépendant. Au fil des années la programmation s’est progressivement détachée d’un ligne purement electro et techno pour lorgner vers des sonorités plus organiques. Mais qui s’en plaindra, au vu du niveau d’exigence maintenu depuis 2002 par l‘équipe de Nuits Sonores ? Si la couleur du festival reste largement électronique, quelques artistes viennent rappeler que le rock, ou la pop, ne sont pas morts. Et pas des moindres : New Order pour le côté anglais new wave, et Mudhoney pour le grunge américain. Deux univers réunis dimanche pour la clotûre du festival.

La fête dans la ville

Il y a quelque chose de miraculeux dans ce festival : beaucoup des concerts et soirées ont lieu en pleine ville. Pas de grands champs boueux en rase campagne pour Nuits Sonores qui a pris le parti de rester urbain. Cette année, c’est carrément l’Hôtel-Dieu, au coeur de Lyon, qui accueille le programme de jour. Le bâtiment prestigieux de l’ancien hôpital public est en ce moment en pleine reconversion… Cette semaine des milliers de festivaliers vont sérieusement le dépoussiérer. D’autres lieux dans la ville ont été sollicités, ainsi le superbe théatre des Célestins.
Pour les festivités de nuit, comme les autres années, un complexe de grands hangars industriels accueille le festival, à quelques centaines de mètres du centre de Lyon.

Line-up de qualité

Les 80.000 spectateurs de l’année dernière ne s’y sont pas trompés. Si Nuits Sonores a mis Lyon sur la carte mondiale de l’electro, c’est grâce à son line-up sans concession, année après année. Pionniers – dont beaucoup de Français, comme Jarre ou Garnier – ou petits nouveaux, tous ont respecté les exigences du public, le plus pointu soit il. Et la barre va rester très haut en 2012 avec Ricardo Villalobos, James Holden, James Murphy, mais aussi Caribou, Four tet, Magda ou Kode9.

Jeremy Rifkin, visionnaire écolo

Il n’est pas DJ, pas même musicien, mais il est un invité exceptionnel de Nuits Sonores 2012. L’essayiste et économiste américain Jeremy Rifkin donnera une conférence samedi conjointement avec la Compagnie Nationale du Rhône, dans le cadre du Labo européen des festivals.

Conseiller de l’Union européenne sur les questions d‘énergie, théoricien de la Troisième révolution industrielle, vrai visionnaire de ce siècle, Jeremy Rifkin sera en interview exclusive sur Euronews, à suivre dès la semaine prochaine sur notre site web.

Nuits Sonores sur Facebook

Radio sur Deezer

Compte Twitter

Plus de vidéos sur Vimeo

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

le mag

Le concours de l'Eurovision à Bakou