DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Face à l'impasse, les Grecs retournent aux urnes le 17 juin


Grèce

Face à l'impasse, les Grecs retournent aux urnes le 17 juin

De nouvelles élections le 17 juin, des Grecs de plus en plus inquiets, des retraits massifs d’argent des banques. La Grèce s’enfonce dans la crise après 10 jours de tractations infructueuses pour tenter de former un gouvernement de coalition à la suite des législatives du 6 mai. Face à l’impasse politique, un nouveau scrutin est fixé à la mi-juin. Il sera préparé par un gouvernement dirigé par le président du Conseil d’Etat, les partis ne s‘étant pas mis d’accord sur un Premier ministre de consensus.

Alors que l’annonce d’un nouveau scrutin a fait chuter l’euro et les bourses dès ce mardi, les Grecs poursuivaient des retraits massifs sur leurs comptes en banque. 700 millions d’euros ont été retirés rien que lundi d’après le président grec.

“Tout le monde est très inquiet, souligne Kleoniki Terzou. Vous ne voyez pas ce qu’il se passent avec la liquidité des banques? J’ai entendu que des gens retiraient leur argent des banques. Ils craignent qu’on ne retourne au drachme. Ils placent leur argent dans des coffres-forts. C’est fou. c’est comme si une guerre allait arriver”.
“Nous voulons que la Grèce reste au sein de la famille de la zone euro mais c’est désormais aux citoyens grecs de décider, a souligné ce mercredi le président de la commission européenne. Il a indiqué également qu’il n’y avait pas de meilleure solution que le plan d’austérité négocié entre la Grèce et ses créanciers.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Martha Nussbaum - Prix du Prince des Asturies 2012