Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

close share panel

Partager cet article

Twitter Facebook
| Partager cet article
|

Bienvenue dans Business Planet. Investir dans les ressources renouvelables et dans les économies d’énergie ? Oui, mais à quel prix et surtout pour quels résultats ? Zoom sur un outil européen qui permet aux hôtels – qui sont à l’origine de 20% des émissions de CO2 dans le secteur du tourisme – à la fois de réduire leur empreinte énergétique et de booster leur compétitivité.

L’hôtel 3 étoiles Stadthalle à Vienne, en Autriche, est le premier hôtel urbain au monde qui présente un bilan énergétique nul. Autrement dit, ici on produit autant d’énergie qu’on en consomme.
Ce sont quelques 700 000 euros qui ont été investis dans divers systèmes : éclairage 100% LED, panneaux solaires et photovoltaïques, pompes à eaux, réducteur de volume d’eau, système de récupération d’eau de pluie, ou encore de revitalisation de l’eau potable. Michaela Reiterer est la propriétaire des lieux. Très engagée pour la cause écologique, elle n’en est pas moins une vraie chef d’entreprise. Elle est d’ailleurs pleinement satisfaite de son retour sur investissement : “Normalement, dans un hôtel 3 étoiles en Autriche, les dépenses énergétiques sont de l’ordre de 6 à 7%. Ici, elles représentent 2%. Donc nous économisons vraiment de l’argent. Nous avons quasiment doublé notre personnel. Nous sommes passé de 18 à 36 employés. Mais surtout, nous avons beaucoup de nouveaux postes, notamment dans la gestion de la qualité, la communication et les réseaux sociaux, parce que c’est là que nous pouvons parler d‘énergies renouvelables”.

Cet hôtel viennois a servi de référence pour la mise en place par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) d’un outil internet dans le cadre du programme européen Intelligent Energy Europe. Un outil gratuit qui a déjà permis à 400 hôteliers européens d’obtenir un rapport énergétique complet, des recommandations pour leurs investissements verts, mais aussi, et c’est là l’intérêt, le montant des économies qu’ils peuvent réaliser grâce à ces investissements. Marina Diotallevi, chef de l’unité Dimensions éthique et sociale du tourisme à l’OMT : “Dans certaines régions d’Europe, on est allé encore plus loin. La Chambre de Commerce de Haute-Savoie a signé un partenariat avec des banques régionales qui accordent aux hôteliers des prêts spécifiques pour améliorer leur bilan énergétique. Cet outil est alors utilisé pour évaluer les hôtels avant de leur accorder le prêt.”

Michaela Reiterer, propriétaire de l’hôtel 3 étoiles Stadthalle de Vienne, s’adresse à ceux qui hésitent encore à prendre le virage vert : “Selon moi, les clés du succès c’est d’investir dans les technologies vertes mais aussi d’adopter la “green attitude”. Et je peux vous garantir que vous aurez un taux d’occupation élevé, un bon chiffre d’affaire et un très bon retour sur investissement.”

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
| Partager cet article
|