DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ouverture des Nuits Sonores : de la piscine à l'hôpital


le mag

Ouverture des Nuits Sonores : de la piscine à l'hôpital

En partenariat avec

Rupture historique pour l’ouverture de ces 10èmes Nuits Sonores : une petite traversée du Rhône pour passer de la piscine à l’hôpital !

C’est en effet l’un des plus vieux et plus grands bâtiments de la presqu’île de Lyon, L’Hôtel-Dieu, dont les fondations remontent au XIIème siècle.

Les murs de ce lieu particulier ont résonné au rythme des premiers décibels du festival indie-électro qui va faire vibrer pendant 4 jours la capitale des Gaules. Cet ancien hôpital désaffecté va sous peu être réhabilité pour donner naissance à un vaste complexe immobilier de luxe regroupant, entre autres, hôtel et galerie marchande.
Bref, une dernière occasion idéale de faire de ce lieu public un endroit de déambulation.

Après avoir franchi le perron de l’Hôtel-Dieu – en plein centre ville – on se retrouve dans un dédale de cours et de couloirs successifs pour arriver au cœur du bâtiment et écouter une “revisitation” plutôt inspirée du “cultissime” album de Jean-Michel Jarre « Oxygène».

Ce dernier, présent en personne, aux côtés du maire de Lyon Gérard Collomb est venu écouter comment les DJ’s d’aujourd’hui ont trituré son chef d’œuvre. Mèche blonde, sourire juvénile, le temps semble ne pas avoir d’impact sur le sexagénaire !

Mission accomplie pour les Nuits Sonores qui réconcilient les prémisses de la musique électronique et son actualité la plus brûlante.

Lire aussi : Dix questions à Vincent Carry, directeur du festival Nuits Sonores

Images: Photophore

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Dix questions à Vincent Carry, directeur du festival Nuits Sonores