DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Canada : voir ou ne pas voir l'exposition sur le sexe

Vous lisez:

Canada : voir ou ne pas voir l'exposition sur le sexe

Taille du texte Aa Aa

A partir de quel âge peut aller voir une exposition pédagogique consacrée au sexe ? C’est la question qui divise la classe politique canadienne.

«Sexe, l’expo qui dit tout», c’est le titre de cet événement, créé à destination des adolescents. Au départ, l‘âge minimum requis pour la visite était de 12 ans. Mais plusieurs plaintes ont été déposées, des personnes qui se sont dit choquées. Le ministre du patrimoine James Moore a, lui aussi, estimé que le contenu était une “insulte pour les contribuables”. “Je respecte l’indépendance du musée, a-t-il expliqué, mais on m’a demandé mon opinion. Et pour moi, il est inapproprié que de jeunes mineurs aient ainsi accès à des objets sexuels explicites sans l’accord de leur parents”.

Résultat, l‘âge minimum d’accès a été relevé à 16 ans. Une décision qui désole Carolyn Bennett, députée du parti libéral. “Plus les gens s’instruisent tôt sur le sexe, dit-elle, plus cela limite le risque de grossesses indésirées”.

Les créateurs de cette exposition soulignent que lors de la présentation à Montréal, il n’y a eu aucune polémique. La controverse n’est apparue que pour l’ouverture de cette exposition dans la capitale fédérale Ottawa.