DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Espagne : grandes manoeuvres pour assainir le secteur bancaire


Espagne

Espagne : grandes manoeuvres pour assainir le secteur bancaire

Branle-bas de combat en Espagne pour redresser le secteur bancaire. Un gigantesque audit indépendant doit permettre de mesurer à quel point les comptes des banques sont pollués par des prêts douteux et des actifs immobiliers. Le tout afin de déterminer combien Madrid devra injecter pour les remettre à flot. Le plan de bataille a été exposé par la vice-Premier ministre Soraya Saenz : “Il y aura deux phases : la première, un test de résistance en urgence d’ici un mois, puis une analyse détaillée des comptes de chacun des établissements. Le coût de tout cela sera couvert par la banque d’Espagne.”

Ces mesures interviennent dans la foulée de l’abaissement de la note de seize banques par Moody’s. L’agence de notation estime que la marge de manoeuvre de Madrid est très restreinte dans le contexte actuel de récession économique.

Dans la rue, les réactions sont mitigées : “Il faut nettoyer les banques, il faut nettoyer le pays et c’est l’objectif de toutes les mesures prises par ce gouvernement”, estime Domingo Beltran, un habitant de Madrid. Un peu plus loin, Cipriana Martinez réagit avec davantage de colère : “Les banques sont les plus grand voleurs, dit-elle. Les responsables de cette pagaille ce sont les hommes d’affaires et les banques.”

Cette recapitalisation annoncée, estimée à plusieurs milliards d’euros, va peser davantage sur les comptes de l’Espagne, déjà très mal en point. Si bien que certains observateurs recommencent à évoquer le recours à une aide financière internationale.

Prochain article

monde

Espionnage chez IKEA : quatre dirigeants renvoyés