DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grèce : la fuite des capitaux continue, dans le calme


Grèce

Grèce : la fuite des capitaux continue, dans le calme

Depuis le début de la semaine, des centaines de millions d’euros sont retirés quotidiennement des banques grecques. C’est l’un des symptômes de la crise de confiance provoquée par l’impasse politique dans laquelle le pays est condamné à rester jusqu’aux élections du 17 juin. Pourtant dans la rue, les Grecs ne parlent pas de panique.

“Je ne suis pas particulièrement inquiet parce que je n’ai pas énormément d’argent à la banque. En revanche j’ai retiré une plus grosse somme que d’habitude. Mais c’est tout”, témoigne un habitant d’Athènes.

“Je ne suis pas inquiet du tout parce que la banque centrale européenne et les institutions internationales soutiennent nos banques. Ce sont d’autres choses qui m’inquiètent”, renchérit un autre.

Le gouvernement de transition nommé hier va s’attacher à préparer les législatives du 17 juin. Une sortie de la zone euro est évoquée si les partis opposés au plan de rigueur gagnent. Mais les partis historiques, durement sanctionnés le 6 mai, espèrent réapprivoiser les Grecs. Leurs efforts commencent peut-être à porter leurs fruits car pour la première fois un sondage place les conservateurs en tête.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Sommet du G8 : la crise de la zone euro au menu