DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentat en Italie: les autorités divisées sur l'enquête

Vous lisez:

Attentat en Italie: les autorités divisées sur l'enquête

Taille du texte Aa Aa

L’attentat qui a frappé un lycée de Brindisi ce matin a fait un mort, une jeune fille de 16 ans, et cinq blessés graves. L’explosion, provoquée par deux bonbones de gaz, s’est produite devant l‘établissement. Les autorités locales refusent de voir un geste de la mafia. Selon le parquet de Lecce, il s’agirait d’une hypothèse “illogique”, puisque la Sacra Corona Unita se livre à des trafics illicites, mais n’a pas l’habitude de ce genre de cibles. Le maire refuse d‘écarter “ l’hypothèse d’un acte isolé, d’un déséquilibré”, estimant que “le crime organisé n’a jamais agi de cette facon, du moins jusqu‘à maintenant”. Les lycéens pris pour cibles avaient le pris le bus depuis Mesagne, un village dans lequel 16 personnes membres de la mafia ont été arrêtés il y a une dizaine de jours. Parmi les blessés de l’attentat figurent deux jeunes filles, dont le père, entrepreneur, est impliqué dans la lutte contre le crime organisé.