DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Liban : flambée de colère après la mort d'un dignitaire religieux


Liban

Liban : flambée de colère après la mort d'un dignitaire religieux

S’agit-il d’un nouveau débordement du conflit syrien au Liban?

Le Cheick Ahmad Abdel Wahed a été tué par des tirs de l’armée, au nord du Liban, lorsque son convoi ne s’est pas arrêté à un barrage militaire.

Ce dignitaire religieux, sunnite, est connu pour ses prises de position en faveur de la révolte syrienne. Non loin du lieu de l’incident, des habitants ont manifesté leur colère en bloquant des routes. Un député syrien a accusé les militaires d’avoir visé le cheick.

L’armée a quant à elle diligenté une enquête et regretté cet incident.

Vive tension, donc, à Akkar non loin de Tripoli, qui a connu une semaine de heurts entre sunnites hostiles à Bachar el Assad et alaouites partisans du régime syrien, ces affrontements ont fait 10 morts.

Autre incident survenu près d’ un barrage militaire, en Syrie, dans le quartier damascène de Douma. Un convoi transportant le chef de la mission d’observation de l’ONU, le général Robert Mood a été visé par une bombe. Aucune victime n’a été signalée et le convoi a pu repartir.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

G8 : la Grèce doit rester dans la zone euro