DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Otan peaufine sa stratégie de sortie d'Afghanistan


Afghanistan

L'Otan peaufine sa stratégie de sortie d'Afghanistan

Les dirigeants de l’Alliance Atlantique réunis en sommet à Chicago ont décidé que la responsabilité de la sécurité sera transférée aux forces afghanes d’ici à la mi-2013. Les troupes internationales passeront alors à un rôle de soutien jusqu‘à leur retrait à la fin 2014, selon le communiqué final.

Pour la France, ce retrait sera plus précoce comme l’explique son nouveau président François Hollande :

“Il y a une transition qui est prévue. Pour les alliés, c’est essentiellement en 2014 qu’elle se produira. Pour d’autres d’ailleurs, la transition est déjà intervenue. Nous nous décidons de le faire. Cela aura comme terme la fin de l’année 2012. Et il n’y a aucune compensation à verser ou à imaginer”.

Pour l’après 2014, la priorité reste de garantir le financement des forces de sécurité pour un coût supérieur à 4 millards de dollars par an. Autre problème : l’organisation du retrait avec le rôle incontournable du Pakistan :

“Le président Zardari a convenu avec moi que nous ne pouvions éviter de travailler sur ces questions. Nous savions avant notre venue à Chicago que le problème du ravitaillement ne serait pas résolu. Mais nous progressons sur ce point”, déclare Barack Obama.

L’Otan fait pression sur Islamabad afin qu’il facilite le ravitaillement des convois de l’Alliance atlantique pour l’Afghanistan. 130 000 soldats devront être retirés progressivement sans parler de la quantité énorme de matériel militaire accumulée en une décennie de guerre.

“Maintenant que le calendrier du retrait d’Afghanistan a été décidé, l’Otan doit réussir le défi logistique de ramener ses troupes à bon port.
Les dirigeants de l’Alliance vont devoir convaincre le Pakistan d’ouvrir ses frontières et ses routes, mais rien ne dit que cela sera facile”, Paul Hackett, envoyé spécial d’Euronews à Chicago.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grèce : le radical Alexis Tsipras en tournée en Europe contre l'austérité