DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Treize chiites libanais enlevés en Syrie

Vous lisez:

Treize chiites libanais enlevés en Syrie

Taille du texte Aa Aa

Ils ont été kidnappés par des rebelles dans la province d’Alep, dans le nord de la Syrie alors qu’ils
revenaient dans leur pays après un pèlerinage en Iran selon l’agence officielle libanaise. Leurs familles ont protesté en bloquant des routes et en brûlant des pneus.

“Nous demandons à l’armée syrienne et aux gouverneurs, de faire quelque chose. Le pèlerinage n’a rien à voir avec ce qui se passe en Syrie. Nous sommes frères, nous les aimons, nous leur demandons de libérer ces gens”, affirme cette femme dont un proche fait partie des personnes enlevées.

Hassan Nasrallah, le chef du mouvement chiite libanais Hezbollah appelle lui au calme. Il affirme
que des contacts ont été pris avec la Syrie et avec d’autres parties pour régler cette affaire.

Parallèlement, la violence n’a connu aucun répit dans d’autres villes syriennes. Une bombe a explosé dans un restaurant de Damas faisant cinq morts selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme et la télévision d’Etat.

Dans la province d’Idleb au nord-ouest de la Syrie,
des combats ont lieu entre soldats et insurgés comme le montre ces vidéos amateurs.

Des violences malgré la présence de 270 observateurs de l’ONU qui ont été jusqu‘à présent incapables de faire respecter la trêve préconisée par le plan de paix de Kofi Annan. Une trêve quotidiennement violée depuis le 12 avril.