DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Facebook : après le fiasco, le scandale ?

Vous lisez:

Facebook : après le fiasco, le scandale ?

Taille du texte Aa Aa

Même si l’action Facebook a retrouvé un terrain positif mercredi avec 32 euros en cours de séance; le marché estime toujours que le cours d’introduction de Facebook à 38 euros l’action a surestimé la valeur du réseau social. D’autant que la stratégie du groupe dans la téléphonie mobile reste à préciser et que sa capacité à engranger des recettes publicitaires n’est pas encore suffisamment démontrée.
“On est dans un processus maintenant oú vous avez beaucoup de propriétaires d’actions Facebook dont la confiance a été un peu mise à l‘épreuve et certains d’entre eux vont essayer de réduire leurs positions, explique Hugh Johnson, responsable des investissements dans le groupe du même nom.
Donc on est dans un processus de broyage qui consiste à éliminer les actionnaires faibles de Facebook”.
L’arrivée manquée de Facebook pose aussi aujourd’hui des questions sur la manière dont s’est faite l’introduction en bourse. Et c’est la banque Morgan Stanley qui est soupçonnée d’incompétence au mieux et de tromperie au pire. On reproche à la banque d’affaires d’avoir largement surestimé la valeur boursière du réseau social. Pour cette introduction manquée, Morgan Stanley mais aussi Goldman Sachs et JP Morgan, les autres banques qui ont dirigé la manoeuvre, faisaient l’objet de plusieurs plaintes mercredi.