DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

New Order regoûte à la scène aux Nuits sonores de Lyon


le mag

New Order regoûte à la scène aux Nuits sonores de Lyon

En partenariat avec

New Order, groupe anglais emblématique, est de retour pour une série de concerts en Europe et dans le monde. Un événement après des années d’absence de la scène. Euronews les a rencontrés lors de leur passage au festival indie-électro Les Nuits sonores à Lyon.

Le groupe de Manchester est né des cendres du groupe mythique de la ‘new wave’ Joy Division.
“Joy Division s’est créé en 1977, raconte Bernard Sumner, chanteur et auteur du groupe. On n’aimait pas ce qu’on entendait à la radio et comme on se sentait exclus, on voulait faire une musique en quelque sorte à l’opposé de ce qu’on entendait à la radio. Parce qu’on trouvait que ça sonnait mal.”

Indépendants mais populaires. Leur titre ‘Blue Monday’ reste à ce jour la plus grosse vente de remix de tous les temps.

“J’imagine qu’on était l’un des tous premiers groupes indie, on était à Factory Records à Manchester, explique Bernard Sumner. On était l’un des tous premiers groupes de musique électronique avec des titres comme ‘Blue Monday’, ‘Temptation’, ‘Everything’s gone Green’.”

Au début des années 80, à la mort du leader de Joy Division Ian Curtis, ils ont été les premiers dans l’histoire de la musique à avoir réconcilié rock et dance music : “L’influence de la dance est arrivée après la mort de Ian Curtis…On passait beaucoup de temps à New York. Ils ne jouaient pas une musique de mauvaise qualité comme au Royaume Uni. Ils jouaient des trucs comme un morceau de dance, par exemple un morceau de l’album de Sugar Hill, et puis après ils jouaient quelque chose comme The Clash. Ils jouaient plein de choses différentes, et tu te dis ‘oh c’est vraiment bien, c’est vraiment rafraichissant, ils ne se contentent pas de coller à un style”.

Avec Coldplay et Blur, New Order fera en aôut le concert de clôture des Jeux Olympiques de Londres.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Dernière ligne droite pour l'Eurovision