DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pour la première fois en Espagne, l'Education nationale débraye


Espagne

Pour la première fois en Espagne, l'Education nationale débraye

Des dizaines de milliers de maîtres d‘école, de professeurs d’université, et d‘étudiants ont manifesté ici à Madrid mais aussi dans de nombreuses autres grandes villes du pays. Tous protestent contre le plan d’austérité.

“Tous ces jeunes qui ont abandonné le système éducatif, il faut les récupérer. On ne peut se permettre un taux de chômage de 50%. Il faut miser sur la formation professionnelle, les programmes de qualification. Exactement le contraire de ce que prévoit cette réforme”, estime le porte-parole du syndicat des enseignants.

“C’est très grave ce qui est prévu dans le public. On augmente le nombre d‘élèves par classe. Il sera donc impossible d’enseigner. Plus qu’une école, les établissements vont se transformer en un garage pour enfants”, ajoute un maître d‘école.

Le gouvernement demande aux 17 régions autonomes de réduire le budget de l’Education de trois milliards d’euros.

Cette Allemande étudie à Madrid “Je fais un master et l’inscription devrait augmenter de 66 ou même de 100 %”, dit-elle. Ce qui veux dire que la plupart de mes camarades ne seront pas capables de finir leurs études.”

Le gouvernement justifie ses réformes pour répondre aux exigences budgétaires de l’Union européenne. Bruxelles veux ramener le déficit espagnol à 5,3 % contre 8,5 en 2011.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Liban dans la spirale du conflit syrien