DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le concours de l'Eurovision se politise


Azerbaïdjan

Le concours de l'Eurovision se politise

Plusieurs dizaines de personnes ont été interpellées à Bakou, en Azerbaïdjan, après une manifestation pro-démocratie.

Le défilé a rassemblé plusieurs centaines de personnes dans le centre de la capitale, devant la compagnie de radio-télévision publique.

L’Azerbaïdjan, qui héberge le très médiatique concours de variété musicale de l’Eurovision, est dirigé depuis 43 ans par la famille Aliev.

A Moscou, Amnesty International dénonçait justement ce jeudi la situation des droits de l’Homme en Azerbaïdjan :

John Dalhuisen, d’Amnesty International :
EBU, la compagnie euopéenne de télé-diffusion, qui organise cette compétition, doit parler d’une voix beaucoup plus forte aux autorités azéries. Elle se prétend défenseur de la liberté d’expression et de la presse, mais on ne les respecte pas dans ce pays. La communauté internationale, elle, doit détourner un peu son attention des pétro-dollars de la Caspienne et regarder d’un peu plus près les violations des droits de l’Homme”.

La manifestation, comme plusieurs autres qui ont eu lieu à Bakou ces derniers jours, fait tâche d’huile, au moment où des centaines de journalistes sont accrédités pour la finale de l’Eurovision qui a lieu samedi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Tunisiens du Kef ne veulent pas tomber dans l'oubli