DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet européen : consensus sur la Grèce, mais pas sur les eurobonds

Vous lisez:

Sommet européen : consensus sur la Grèce, mais pas sur les eurobonds

Taille du texte Aa Aa

Le bras de fer persistant entre François Hollande et Angela Merkel au lendemain du sommet informel de Bruxelles était très largement relayé par la presse grecque ce matin.

Hier soir, les dirigeants des 27 Etats membres ont tous plaidé pour un maintien d’Athènes dans la zone euro, tout en réfléchissant, en coulisses, aux mesures à prendre si une sortie d’Athènes devenait inévitable.

Pour la chancellière allemande, la priorité reste pour l’heure de faire en sorte qu’Athènes ne quitte pas la monnaie unique, à conditions, précise-t-elle, que le pays respecte ses engagements à l’issue des législatives de juin. A savoir réduire les déficits et engager des réformes structurelles.

Angela Merkel :
“Nous voulons que la Grèce reste dans l’euro, mais nous insistons sur le fait que la Grèce doit s’en tenir aux engagements pris et respecter le memorandum.”

Pas de consensus en revanche sur les euro-obligations ou eurobonds, mais l’idée défendue par le nouveau président français d’une mutualisation de la dette au sein de la zone eurosemble avoir fait son chemin.

François Hollande :
“Je respecte le point de vue de Mme Merkel quand elle déclare que les eurobonds ne sont pas un instrument de croissance, en tant que tels. Mais il s’agit d’un instrument qui peut permettre dans certaines conditions la croissance, donc nous aurons ce débat qui va se poursuivre.”

François Hollande part en tous cas avec une longueur d’avance pour la rencontre du 28 et 29 juin qui promet d‘être bien plus crispée.

Un sommet européen qui sera sans doute le dernier pour le président de l’eurogroupe Jean-Claude Juncker dont le mandat touche à sa fin.