DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise de l'euro : Draghi pour une "imagination politique audacieuse"

Vous lisez:

Crise de l'euro : Draghi pour une "imagination politique audacieuse"

Taille du texte Aa Aa

En Italie, quelques dizaines de manifestants étaient rassemblés ce jeudi à Rome pour dire leur opposition aux mesures d’austérité adoptées un peu partout en Europe. Dans le collimateur des protestataires, la Banque centrale européenne (BCE) et son président, Mario Draghi, symbole, selon les manifestants, de la rigueur imposée aux populations.

Mario Draghi était justement invité à l’université de Rome. “Nous sommes à une période cruciale dans l’histoire de l’Union européenne, a-t-il expliqué. La crise de la dette a sérieusement mis en lumière les faiblesses institutionnelles. Nous sommes arrivés à un point où le processus d’intégration nécessite une imagination politique audacieuse afin de survivre”.

Les dirigeants européens sont-ils capables de cette audace politique, prônée par Mario Draghi ? Il faudrait d’abord qu’ils parviennent à s’entendre, ce qui est loin d‘être acquis. Le sommet européen de mercredi en a apporté la preuve.

La chancelière allemande Angela Merkel a redit ce jeudi son attachement à la rigueur budgétaire et son opposition aux euro-obligations. D’après elle, “cela n’a aucun sens de tout ramener à des euro-obligations ou à des instruments en apparence solidaires, qui mettraient l’Europe dans une situation encore plus difficile que celle d’aujourd’hui”.

Cette absence d’harmonie au niveau européen continue d’inquiéter les marchés. Depuis deux jours, c’est l’euro qui en fait les frais. Ce jeudi, la monnaie européenne a atteint son plus bas niveau depuis deux ans face au dollar.