DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : manifestation contre le projet de loi sur le statut de la langue russe

Vous lisez:

Ukraine : manifestation contre le projet de loi sur le statut de la langue russe

Taille du texte Aa Aa

Le président du Parlement ukrainien en a “ras le bol”. Au lendemain de la bagarre entre députés à coups de poings et de pieds, il estime que “le parlementarisme est ruiné en Ukraine”. Il réclame une autodissolution du Parlement, et la tenue d‘élections législatives anticipées.

C’est un projet de loi sur le statut de la langue russe qui sème la zizanie. Pour l’opposition, le russe deviendrait de facto la deuxième langue officielle. Près de 600 personnes ont manifesté ce vendredi dans Kiev. “On risque de ne plus apprendre l’ukrainien, proteste une militante d’un mouvement citoyen, de ne plus en avoir besoin dans les écoles et les universités, car le russe sera suffisant”. Le parti au pouvoir estime au contraire que le projet de loi va créer de l‘équilibre. “Ce projet de loi repose sur la paix et la stabilité dans notre pays, indique le député Vadym Kolesnichenko. Bien sûr que les extrémistes ne sont pas satisfaits car certains veulent que seul le russe soit officiel, d’autres que ce soit seulement l’ukrainien. Mais nous pensons que l’Ukraine est un pays multilinguiste”.

Une nouvelle session parlementaire prévue ce vendredi n’a pas pu avoir lieu. Le Parlement est comme le pays, coupé en deux. “Le parti du président Ianoukovitch affirme qu’il veut défendre les droits de tous les citoyens ukrainiens, explique notre correspondante à Kiev Angelina Kariakina. Mais les protestataires, soutenus par les étudiants et les intellectuels, restent convaincus qu’il s’agit de promouvoir la langue russe”.