DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Christine Lagarde conspuée en Grèce, critiquée en France

Vous lisez:

Christine Lagarde conspuée en Grèce, critiquée en France

Taille du texte Aa Aa

En Grèce, les propos de Christine Lagarde ont provoqué des milliers de réactions indignées, notamment sur les réseaux sociaux. Dans une récente interview, la patronne du FMI a suggéré que les Grecs devaient payer leurs impôts plutôt que se plaindre.

Face au tollé suscité par ses propos, Christine Lagarde a, depuis, cherché à arrondir les angles.
N’empêche, les Grecs se sont sentis “blessés et humiliés”, comme l’a souligné ce dimanche Evangélos Vénizélos, le chef du parti socialiste Pasok. “Je me réjouis que madame Lagarde ait rectifié le tir”, a ajouté M. Vénizélos, car, dit-il, “cela signifie qu’elle a pris en compte la réaction d’une nation fière et d’un peuple fier”.

En tout cas, cette prise de position de Christine Lagarde apporte du grain à moudre au leader de la gauche radicale grecque, Alexis Tsipras, pourfendeur des plans d’austérité imposés par les bailleurs de fonds.

Dans sa lutte, il reçoit le soutien du Front de gauche. Son leader, Jean-Luc Mélenchon, n’a pas manqué l’occasion de tacler la patronne du FMI. “De quel droit parle-t-elle de cette façon aux Grecs. Qu’est-ce qu’elle sait de la situation des Grecs, cette femme. Pourquoi est-ce qu’elle ne dit pas que ce sont les armateurs grecs, c’est-à-dire les capitalistes, qui devraient payer leurs impôts alors qu’ils ne les paient pas. C’est l’Eglise orthodoxe qui devrait payer des impôts. Les braves gens du commun paient leurs impôts (…) Ce sont des propos indignes et à mon avis, s’il y avait une morale politique, madame Lagarde devrait s’en aller du poste qu’elle occupe”.”

Le gouvernement français a également critiqué la déclaration de Christine Lagarde, estimant qu’il s’agissait là d’une vision “caricaturale et schématique”.

Cette polémique intervient à quelques jours d‘élections législatives en Grèce et en France.