DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Blair, Murdoch... qui sera le prochain?


Royaume-Uni

Blair, Murdoch... qui sera le prochain?

L’ancien Premier Ministre britannique Tony Blair a répondu aux questions dans l’enquête Leveson durant plusieurs heures lundi 28 Mai, principalement concernant ses liens avec le magnat de la presse Rupert Murdoch, liens que beaucoup considèrent comme trop étroits.

Les deux hommes se sont rapprochés après le départ de Tony Blair de son poste, explique-t-il, relation qui était jusqu’alors « une relation de travail ». Blair a déclaré qu’il était au courant de la position délicate de l’empire Murdoch, notamment de son positionnement contre l’intégration européenne, mais a rejeté tous les commentaires selon lesquels Murdoch aurait fait pression sur lui concernant « l’affaire médias ».

Blair est le parrain de Grace, la fille de Murdoch.

L’homme fort des medias

Murdoch est l’un des hommes les plus influents en relation avec la politique britannique.
Son entreprise News International dirige le Sun newspaper, le journal quotidien le plus répandu en Grande-Bretagne depuis plusieurs années.

Sa version hebdomadaire News of the World était le magazine du dimanche le plus acheté dans le pays avant que ses ventes ne chutent devant l’ampleur du scandale des écoutes téléphoniques.

Les réponses de Blair ont été plutôt claires:

“Suis-je en train de dire qu’il n’est pas un personnage puissant dans les médias? Et bien non, bien sûr qu’il l’est, et bien sûr, vous êtes au courant de ses opinions, et c’est pour cela que je dis qu’une partie de mon travail était de gérer la situation de sorte que l’on ne puisse pas déboucher sur une situation qui aurait nécessité un changement de politique. »

L’enquête fut ouverte le 14 novembre 2011. Depuis, plusieurs personnages sont apparus afin de témoigner, comme l’ancien premier ministre Gordon Brown, le conseiller en communication de Tony Blair, Alastair Campbell, le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, l’écrivain JK Rowling, l’acteur Hugh Grant, et la protégée de Murdoch, Rebekah Brooks, qui a gravi les échelons, passant d’éditrice du Sun et de News of the World à PDG de News International en l’espace de quelques années.

L’audition de Blair devrait s’avérer être l’épisode le plus mouvementé de l’enquête. Alors qu’il était en train de témoigner, un homme a surgi du fond de la salle en criant, accusant Blair de corruption et le désignant comme un « criminel de guerre ».

La magistrate Leveson s’est excusée à deux reprises auprès de M. Blair et a lancé une enquête urgente à propos de cet incident. Les cours de justice sont supposées être sûres et protégées. La sécurité devrait être fortement renforcée quand le Premier Ministre David Cameron viendra témoigner dans les semaines qui viennent.

De là-bas à ici

Le scandale est parti de petits détails de la vie personnelle des gens mais a depuis ébranlé la façon dont les médias fonctionnent et la façon dont les politiciens communiquent.

Un rapport parlementaire a déclaré Murdoch “inapte” à diriger et à prendre possession de la présentation de la chaîne d’informations BSkyB et de sa vedette Brooks, accusée de crime.

Il est rafraîchissant qu’une enquête d’un niveau aussi élevé s’intéresse à une relation trop étroite entre des magnats de la presse et d’anciens politiciens. Cependant, il y aurait un danger à ce que le résultat de cette affaire implique une réglementation plus stricte, de nature à étouffer la presse libre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Polémique au Qatar après l'incendie dramatique d'un centre commercial