DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Deuxième visite en Syrie du médiateur Koffi Annan


Syrie

Deuxième visite en Syrie du médiateur Koffi Annan

Que s’est-il passé dans la ville syrienne de Houla, vendredi dernier, où 108 personnes ont péri ?

Alors que des observateurs de l’ONU disent avoir vu “des traces de char fraîches” et “des obus d’artillerie” sur les lieux du carnage, Damas impute ces violences à des militants islamistes.

Ce massacre, sinistre rappel d’une trêve inopérante depuis son instauration le 12 avril, reste “ un acte répugnant” selon Koffi Annan :

“J’exhorte le gouvernement à prendre des mesures fortes pour signifier son intention de résoudre cette crise pacifiquement, et tous ceux qui sont impliqués dans ce conflit à favoriser la mise en place d’un processus politique crédible”, a déclaré le médiateur international, qui doit rencontrer Bachar el-Assad dans la journée.

L’ONU exige que Damas cesse d’utiliser les armes lourdes, conformément au Plan Annan. Mais depuis ce massacre, les violences continuent, exacerbant la colère des militants de l’opposition : “L’ONU nous tue”, ont-il clamé , pointant l’inaction de la communauté internationale.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : l'opposition multiplie les rassemblements