DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : nouvelle nuit d'angoisse en Emilie-Romagne après le séisme

Vous lisez:

Italie : nouvelle nuit d'angoisse en Emilie-Romagne après le séisme

Taille du texte Aa Aa

La région d’Emilie-Romagne, dans le nord-est de l’Italie, essayait de faire face au lendemain du séisme de magnitude 5,8 qui a frappé la région, dix jours à peine après une première secousse violente.

Les répliques, qui se comptent par dizaines, et même par centaines depuis le tremblement de terre du 20 mai, nourrissent l’angoisse d’une population littéralement KO. Une dix-septième victime, un ouvrier, a été sortie des décombres de son entreprise à Medolla par les équipes de secouristes. La question du retour précoce sur les lieux de travail est posée, onze des 17 victimes étant des ouvriers.

Dans son sillage, le séisme a également laissé 350 blessés, mais surtout 8000 personnes n’ont plus de toit. Avec les déplacés du premier séisme, ils sont maintenant 14000. Tous partagent la même angoisse. Les campements officiels ne peuvent pas tous les accueillir. Et malgré l’ouverture de nouveaux espaces d’accueils, une partie des rescapés doit improviser. Certains dorment dans leur voitures, d’autres plantent leur tente où ils peuvent. Personne ne sait pour combien de temps.