DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sierra-Léone : verdict dans quelques heures pour Charles Taylor

Vous lisez:

Sierra-Léone : verdict dans quelques heures pour Charles Taylor

Taille du texte Aa Aa

Amputée de son bras gauche, Sentho Thoronka, 22 ans, n’en manie pas moins vigoureusement la machette aux travaux des champs.

Pendant la guerre civile en Sierra-Léone, entre 91 et 2001, elle a été mutilée par les rebelles du RUF, ce groupe révolutionnaire avec lequels Charles Taylor échangeait armes contre diamants.

A l’aube du verdict de l’ancien président libérien visé par 11 accusation, Sentho se dit soulagée :

“Quand la peine sera prononcée, je me sentirai mieux, car il nous a fait du mal. Rien, de tout ce qu’on pourra dire, ne me fera oublier, parce que lorsque je me regarde, je vois bien que ça n’est pas normal .”
“Qu’ils le condamnent, renchérit sa collègue Susan Kanu, et qu’ils le tuent, qu’ils le tuent.”

Verbe radical et propos sans concession, à la mesure d’une histoire collective douloureuse : la guerre civile a fait environ 120 000 morts en Sierra-léone.

Charles Taylor est soupçonné d’avoir joué un rôle “crucial” selon les juges du tribunal pénal pour la Sierra-Léone, dans la campagne de terreur menée par les rebelles du RUF.

Reconnu coupable de onze chefs d’accusation dont crimes contre l’humanité, viol, et pillage, il sera enfin fixé sur sa peine.