DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La houle, nouvelle source d'énergie renouvelable ?

Vous lisez:

La houle, nouvelle source d'énergie renouvelable ?

Taille du texte Aa Aa

Exploiter la force du vent, on sait faire. Mais qu’en est-il pour les vagues ? Peut-on utiliser leur puissance pour produire de l‘énergie ?

Dans l’ouest du Danemark, la houle ne manque pas de vigueur et c’est justement ce qui la rend difficile à maîtriser. Un nouveau système est en test au large de ces côtes.
“Les conditions climatiques sont dures dans cette région et l’un des grands défis auxquels nous sommes confrontés,” explique Lars Elbaek, responsable de Dexawave, l’entreprise à l’origine du projet, “c’est qu’un jour comme aujourd’hui, nous ne pouvons pas sortir en mer, les vagues sont trop hautes, et même si l’on pouvait sortir,” lance-t-il, “on ne serait pas capable de monter à bord du convertisseur d‘énergie des vagues.”

Ce prototype élaboré par Dexawave sert ainsi à récupérer l‘énergie de la houle. Il est en place depuis plus d’un an. Lars Elbaek nous détaille son fonctionnement. “On a en fait, deux flotteurs qui bougent avec les vagues”, précise-t-il, “et entre les deux flotteurs, il y a deux cylindres hydrauliques alimentant un moteur hydraulique qui à son tour, est relié à un générateur électrique.”

Mais l’entreprise doit encore résoudre de nombreuses questions techniques avant que son système ne soit compétitif et puisse concurrencer l‘éolien.
Reste que l’énergie de la houle représente un potentiel considérable en termes de production d’électricité. Alors, la recherche ne renonce pas.
Une étude européenne a d’ailleurs été lancée pour améliorer le rendement du système de pompe hydraulique.

L‘équipe de Dexawave travaille sur de meilleurs liens d’ancrage et sur différents types de béton qui pourraient être utilisés pour les flotteurs.
Elle construit aussi une version plus grande de son équipement flottant : d’après Lars Elbaek, “un convertisseur d’une puissance de 250 kilowatts, de 24 mètres de large sur 60 de long et d’un poids total de 400 tonnes.”

L’an prochain, l’entreprise passe à la vitesse supérieure : elle compte déployer une série de convertisseurs d‘énergie des vagues au large de Malte.