DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Onu: craintes d'une "guerre civile catastrophique" en Syrie

Vous lisez:

Onu: craintes d'une "guerre civile catastrophique" en Syrie

Taille du texte Aa Aa

Le massacre de Houla et la poursuite des violences mettent les nerfs à rude épreuve en Syrie et au sein de la communauté internationale. L’Armée libre syrienne a fixé un ultimatum au régime de Bachar al-Assad, tandis que son chef basé en Turquie aurait exhorté le médiateur de l’Onu et de la Ligue arabe à reconnaître officiellement l‘échec de son plan de paix. Un consul honoraire de Syrie en Californie a annoncé qu’il quittait son poste en signe de protestation après le massacre de Houla.

Le secrétaire général de l’Onu, lui, s’inquiète. “L‘émissaire spécial Kofi Annan a exprimé ses préoccupations sur le fait que nous avons peut-être atteint un tournant en Syrie, sur le fait que des massacres de civils comme celui du week-end dernier pourrait plonger la Syrie dans une guerre civile catastrophique, une guerre civile dont le pays ne se remettrait jamais”, a déclaré Ban Ki Moon.

Les tensions sont palpables au sein même des rebelles syriens après le massacre de 108 personnes à Houla attribué à des milices pro-régime. Un colonel de l’Armée syrienne libre, l’ASL, a violemment critiqué le chef de l’ASL, basé en Turquie, pour avoir démenti l’existence de l’ultimatum, fixé à ce vendredi midi.

Avec AFP