DERNIERE MINUTE

BP, la major pétrolière britannique affirme vendredi qu’elle est en train d‘étudier une vente de la part qu’elle détient dans la co-entreprise russo-britannique TNK-BP c’est à dire 50%. TNK-BP dont les rapports entre les deux actionnaires ont toujours été mouvementés est le troisième producteur pétrolier russe et la vente de 50% de son capital pourrait rapporter jusqu‘à 30 milliards de dollars à BP, mais la priver de ses dividendes : 3,7 milliards de dollars l’an dernier.