DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : biennale d'art contemporain de Kiev

Vous lisez:

Ukraine : biennale d'art contemporain de Kiev

Taille du texte Aa Aa

La première biennale d’art contemporain de Kiev se tient dans un ancien entretien entrepôt militaire transformé en musée pour l’occasion.

Intitulée “le meilleur des temps, le pire de temps, renaissance et apocalypse de l’art contemporain” cette biennale ukrainienne a fait appel à une centaine d’artistes dont l’activiste chinois Ai Weiwei.

Quelques 250 œuvres sont présentées dont une quarantaine de nouveautés.

David Elliott, conservateur de la biennale :
“Il y a une trame narrative dans cette exposition, certaines œuvres sont grandes et d’autres sont plus discrètes et il y un ordre à suivre pour que cela ait encore plus de sens”.

Vyacheslav Akunov a imaginé un Walk of Fame différent de celui d’Hollywood. Les étoiles sont celles de dictateurs et de dirigeants qu’il considère comme autoritaires.

Né au Kirgyzstan, Akunov habite à Tachkent en Ouzbékistan. Tout au long de sa carrière, l’artiste a souvent imaginé des œuvres critiques à l‘égard de l’idéologie soviétique et du pouvoir autoritaire en général.

Vyacheslav Akunov, artiste ouzbek :
“Nous savons que les grands acteurs sont vite oubliés. Après leur mort les nouvelles générations les oublient. Mais ces personnes là on ne les oublie pas comme les Macédoniens, les Mongols, ceux qui ont versé beaucoup de sang. On se souvient d’eux parce qu’ils ont beaucoup tué. Ceux qui ont fait le bien sont plus vite oubliés. C’est l’idée de ce Walk of Fame.”

Non loin de là, l‘œuvre du nippon Kenji Yanobe s’inspire de la catastrophe de Tchernobyl.

Kenji Yanobe, artiste japonais :
Après avoir voyagé à Tchernobyl, j’ai commencé à créer des terrain de jeux pour enfants. Évidemment ce n’est pas un parc d’amusement. C’est plus un abri.

La biennale d’art contemporain de Kiev en Ukraine se déroule jusqu’au 31 juillet. Plus de 300.000 visiteurs sont attendus.