DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le conflit en Syrie et ses répercussions au Liban

Vous lisez:

Le conflit en Syrie et ses répercussions au Liban

Taille du texte Aa Aa

Ce samedi, une dizaine de personnes ont été tués dans la ville libanaise de Tripoli lors d’affrontements entre partisans et opposants à Bachar Al-Assad. Parmi les victimes, des civils pris entre deux feux.

Tripoli est régulièrement le théâtre d’accrochages entre d’un côté les groupes de confession alaouite, sympathisants du régime Assad, et de l’autre, les groupes sunnites, hostiles au président syrien.

Pendant ce temps, une réunion consacrée à la Syrie se tenait à Doha au Qatar. A la tribune, le secrétaire général de la Ligue arabe a proposé de modifier le mandat des observateurs pour en faire une “force de paix”. Egalement présent à cette réunion, Kofi Annan, l‘émissaire international qui a déploré que la crise déborde des frontières syriennes. “Lors de mes récentes consultations, a-t-il dit, j’ai bien senti la vive inquiétude des pays voisins”.

Préoccupation aussi des autorités américaines qui ont publié ce vendredi des images satellites qui semblent indiquer à la fois l’existence de charnier dans la région de Houla, mais aussi le déploiement de pièce d’artillerie et d’hélicoptères à proximité de zones habitées par des civils.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) indique que ce samedi, au moins une vingtaine de personnes ont été tuées à travers le pays, dans des combats opposants les insurgés et les troupes fidèles à Bachar Al-Assad.