DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le président serbe nie le génocide de Srebrenica


Serbie

Le président serbe nie le génocide de Srebrenica

Le nouveau président serbe a crée la polémique ce vendredi en niant l’existence d’un génocide à Srebrenica en 1995. Tomislav Nikolic, élu il y a dix jours à la tête de l’Etat serbe, était connu pour ses idées nationalistes et populistes. Mais il avait promis d’adopter un ton plus ouvert, notamment pour satisfaire aux exigences des Européens. Or là, dans une interview accordée à une chaine de télévision du Monténégro, Tomislav Nikolic met de l’huile sur le feu et risque de raviver les tensions régionales.

Parlant de ce qui s’est passé à Srebrenica durant la guerre de Bosnie, le président serbe estime qu’“il ne s’agissait pas d’un acte de génocide”. “Un grand crime s’est produit à Srebrenica, ajoute-t-il. Il a été commis par quelques Serbes, quelques membres du peuple serbe. Il faut les trouver, les juger et les punir. C’est tout. Il ne faut pas que cela provoque de conflits entre la Serbie et la Croatie, entre les Serbes et les Croates, entre les Serbes et les Bosniaques. Il ne faut pas que cela influence les relations entre nos pays”.

En juillet 1995, près de 8000 musulmans ont été massacrés à Srebrenica par les forces serbes de Bosnie. La justice internationale a déjà qualifié cette tuerie de “génocide”.

Prochain article

monde

Célébration du jubilé de diamant de la reine Elizabeth