DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La foule place Tahrir, contre un verdict trop clément


Egypte

La foule place Tahrir, contre un verdict trop clément

La condamnation à perpétuité infligée à Hosni Moubarak a jeté des milliers d’Egyptiens dans la rue.

Des dizaines de jeunes ont envahi le QG de campagne d’Ahmed Chafik, son dernier premier ministre, en lice pour le second tour de la présidentielle.

Pour le raïs déchu, c’est la peine de mort qu’ils espéraient. Mais ce qui les révolte par-dessus tout, c’est l’acquittement des deux fils de Hosni Moubarak accusés de corruption, et surtout celui de six anciens hauts responsables des services

“Ça c’est le peuple égyptien qui est descendu dans la rue contre la corruption qui existe depuis le début de la révolution. Depuis un an et demi la corruption est partout.” se plaint une femme, présente interrogée sur la place Tahrir par notre correspondant.

“Nous mettons la responsabilité sur le dos du Conseil militaire, et de ceux qui sont sortis libres aujourd’hui, à une date bien étudiée afin qu’ils puissent reprendre le pouvoir si jamais Ahmed Chafik gagne les élections. Sinon, ils quitteront le pays.” prédit un autre manifestant.

Riad Muasses, notre correspondant au Caire, se trouvait samedi soir sur la place Tahrir, où le peuple égyptien est descendu, une fois n’est pas coutume, pour défendre sa révolution:

“Les égyptiens retournent à la place Tahrir mais cette fois-ci pour protester contre le verdict du procès de Moubarak et de ses collaborateurs. Un verdict qu’ils considèrent comme une farce politique visant à faire avorter leur révolution.”

Prochain article

monde

Canada: la grogne étudiante se poursuit à Montréal