DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Même en temps de crise, l'Espagne préfère les "toros"


Espagne

Même en temps de crise, l'Espagne préfère les "toros"

Créer des emplois ou faire la fête ? Les habitants de Guijo de Galisteo ont opté, par référendum, pour la fiesta. Le maire de ce village espagnol avait demandé à ses administrés comment ils préféraient dépenser la moitié du budget annuel, c’est à dire la modique somme de 15.000 euros. Les résidents ont choisi de continuer à financer la feria estivale plutôt que de mettre en place une politique municipale pour l’emploi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Arabie Saoudite accuse le régime syrien d'attiser les "affrontements sectaires"