DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'économie d'Emilie-Romagne durement touchée après les séismes


Italie

L'économie d'Emilie-Romagne durement touchée après les séismes

Ravagée par plusieurs tremblements de terre depuis le 20 mai dernier, l’Emilie-Romagne est non seulement confrontée à la douleur des pertes humaines, la plupart sur leur lieu de travail mais aussi au désastre économique qui a touché des pans entiers de cette région, l’une des plus productives d’Italie.

En 2009, son PIB était de 135 milliards d’euros selon Eurostat soit le 4ème PIB des régions italiennes. L’Emilie-Romagne représentant 10% du PIB italien selon la Cofindustria.

Cette région compte de très nombreuses PME et PMI, une entreprise pour 10 habitants selon les derniers chiffres officiels. Nombres d’entres elles sont aujourd’hui à l’arrêt après les séismes.

Selon le patronat italien, les pertes économiques s‘élèvent à au moins 10 millions d’euros par jour.

L’industrie biomédicale, l’un des secteurs moteurs a été durement touché. Il compte une centaine de PME employant plus de 5000 personnes.

Son chiffre d’affaires s‘élevait à 950 millions d’euros dont 40% réalisé à l’export. Les dégâts sont eux estimés à 900 millions d’euros par le journal La Repubblica.

Pour ce chef d’entreprise qui fabrique des valves cardiaques vendues à tous les hôpitaux d’Italie, il faut se battre malgré les ruines :

“Je ne sais pas quel genre d’aide ils vont nous donner. Nous ne pouvons pas faire l’aumône ou nous attendre à beaucoup, nombres de gens sont encore moins bien lotis que nous et ont perdu leurs maisons. Nous avons besoin d’un moment pour reprendre notre souffle. Si l’administration pouvait nous débloquer un peu d’argent comme cela se fait dans d’autres pays européens d’ici 90 jours au lieu d’un an, cela nous serait d’une grande aide. On ne sait toujours pas ce que vont faire les banques”, explique Emilio Contini, pdg d’Artech.

Cette autre entreprise fabrique des composants pour des équipements médicaux. Les pertes sont provisoirement estimés à au moins 10 millions d’euros.

“Nous sommes le seul fournisseur d’un composant important de Fresenius Groupe. Fresenius Groupe a de nombreuses usines qui ont besoin de ce composant afin de finaliser certains produits. C’est la raison pour laquelle l’impact économique est très important. Nous devons absolument trouver le moyen de redémarrer au plus vite”, Giorgio Mari, pdg de Fresenius Hemocare Italia.

Mais l’Emilie-Romagne, c’est aussi une région très agricole où l’on produit notamment le vinaigre balsamique de Modène, le jambon de Parme et le parmesan.

Les dommages provoqués par les tremblement de terre à l’agriculture se chiffrent déjà à plus de 500 millions d’euros.

Parmi les produits phares, il y a donc le parmesan ou le grana padano dont 10% de la production a été touchée. Deux années de travail ont été perdues dans certaines fromageries où ce produit à forte valeur ajoutée a même dû être bradé. Certains employés ont tenté de sauver ce qui peut l‘être parfois au péril de leur vie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Riposte diplomatique du régime syrien