DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Israël : les députés rejettent la légalisation a posteriori de colonies sauvages

Vous lisez:

Israël : les députés rejettent la légalisation a posteriori de colonies sauvages

Taille du texte Aa Aa

La marche organisée par ces colons israéliens jusqu’au Parlement n’a pas influencé les députés. Ces derniers ont refusé à une large majorité de légaliser a posteriori des habitations construites sur des terres privées palestiniennes.

Sur ordre de la Cour Suprême, cinq habitations de la colonie de Beit El près de Ramallah doivent être démolies le 1er juillet. Soutenus par certains membres du Likoud conservateur, les ultra-nationalistes espéraient éviter cette destruction en soumettant une proposition de loi à la Knesset.

C‘était sans compter sur l’opposition du Premier ministre israélien. Craignant les répercussions internationales d’un tel vote, Benjamin Netanyahu a menacé de limoger tout ministre qui donnerait sa voix. La proposition de loi a donc été rejetée, et les bâtiments en question seront bel et bien démolis le 1er juillet.

“Détruire des maisons qu’ils ont eux même autorisées… Ces gens ont acheté leurs maisons, ils les ont payées, ont signé des prêts immobiliers”, déplore une manifestante.

Les trente familles de colons concernées seront relogées dans une zone militaire voisine. En guise de compensation, Benjamin Netanyahu a promis la construction de 300 nouveaux logements en Cisjordanie.