DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les anti-Poutine dans la ligne de mire de la Douma


Russie

Les anti-Poutine dans la ligne de mire de la Douma

Le parlement russe a adopté hier une loi controversée contre les rassemblements publics à moins de deux semaines d’une marche anti-Poutine.

Dorénavant, seules les manifestations officiellement validées pourront être organisées. Mais les autorisations sont délivrées au compte goutte. Les contrevenants risquent jusqu‘à 300.000 roubles, soit plus de 7.000 euros d’amende.

Inacceptable pour le président du parti d’opposition Iabloko. Sergeï Mitrokhin estime que les gens ne seront plus capables “de marcher dans la rue sans même exprimer une opinion politique. La loi est rédigée de telle façon qu’un rassemblement quel qu’il soit est illégal”.

A commencer par les manifestants qui protestaient hier devant la Douma. 56 personnes ont été interpellées dans deux vagues d’arrestations, dont Sergeï Mitrokhin.

Le texte a été élaboré en marge des manifestations anit-Poutine qui avaient suivi l‘élection du chef du Kremlin. Il prévoit notamment de créer des parcs spéciaux pour les rassemblements. Les supporters de Poutine sont, eux, généralement les bienvenus sur la Place Rouge.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Reine Elizabeth II "profondément touchée" lors des festivités du jubilé