DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Angela merkel pas contre une Europe à deux vitesses

Vous lisez:

Angela merkel pas contre une Europe à deux vitesses

Taille du texte Aa Aa

Une Europe à deux vitesses ne ferait pas peur à Angela Merkel, si l’union politique est à ce prix. C’est ce qui est ressorti d’une interview que la chancellière allemande a donnée ce matin à la télévision publique allemande ARD.

Pour la première fois, Angela merkel a dit de façon explicite que les mauvais élèves de l’Europe ne devaient pas ralentir la classe européenne :
“Ceux qui sont rassemblés dans une union monétaire devront encore se rapprocher. Il faut rester ouverts, pour que d’autres puissent nous rejoindre, mais nous ne devons pas rester immobiles parce que l’un ou l’autre ne veut pas
nous suivre”.

La chef du gouvernement allemand a aussi évoqué le besoin de plus d’intégration européenne, et du besoin de plus en plus de compétences abandonnées à l’Europe.

Angela Merkel reçoit dans la journée David Cameron pour évoquer la crise de la zone euro et notamment la situation espagnole. Une réunion également en perspective du sommet de fin juin, lors duquel ce qui apparaît déjà comme une nouvelle doctrine allemande ne manquera pas de faire surface.