DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Retour des frontières dans l'espace Schengen


Le bureau de Bruxelles

Retour des frontières dans l'espace Schengen

Et un pas en arrière pour l’espace Schengen. Au Luxembourg, les ministres de l’Intérieur européens souhaitent unanimement réformer le traité en autorisant à nouveau les contrôles aux frontières. L’année passée les initiatives solitaires de la France (envers les Roms) ou du Danemark était critiquées ; cette année elles semblent avoir fait jurisprudence.

Morten Bødskov, ministre de la Justice danois : “Le Conseil a fait un pas important vers le renforcement de la coopération dans l’espace Schengen. Nous sommes tombés d’accord sur un nouveau méchanisme d‘évaluation grâce à quoi nous pouvons assurer le contrôle de la conformité aux règles de Schengen.”

Officiellement c’est seulement en cas de pression excessive de l’immigration sur les frontières limitrophes de l’espace Schengen que les contrôles aux frontières internes pourront être rétablis.
Mais cette décision vient remettre en question l’autorité du Parlement européen, ce qui déplait sérieusement à son Président, Martin Schulz.

Martin Schulz, Président du Parlement européen
“C’est une provocation ! En plein milieu de la procédure législative – sur laquelle nous travaillons ensemble – le Conseil de l’Union européenne, soit les ministres de l’Intérieur européens, ont changé le cadre législatif. Ils ont droit de le faire et l’ont fait à l’unanimité. Mais le Parlement européen voit cela comme une déclaration unanime de méfiance !”

Le traité de Schengen donnait déjà la possibilité de rétablir les contrôles au frontières pour raison de sécurité et d’ordre public, comme cela a été fait lors de grands évènements sportifs. La présente réforme va beaucoup plus loin, et se veut une réponse aux plaintes de pays comme l’Italie ou la Grèce, confrontées aux vagues d’immigration d’Afrique du Nord.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Des fonds européens pour fermer les orphelinats