DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un discours allemand plus incisif sur la crise en zone euro


Allemagne

Un discours allemand plus incisif sur la crise en zone euro

Angela Merkel est prête à utiliser maintenant les instruments dont l’Union dispose pour lutter contre la crise de la dette en zone euro… C’est ce qu’a déclaré la Chancellière allemande, pressante, à l’occasion de la visite à Berlin du Premier ministre britannique David Cameron.

Le discours allemand s’est fait beaucoup plus incisif ce jeudi, Merkel déclarant n’avoir pas d’objection à une “Europe à deux vitesses” si l’union politique était à ce prix.

“Nous avons tous en Europe des intérêts communs, a t-elle déclaré. Nous voulons des budgets solides et nous voulons de la croissance, de façon à ce que nous soyons capables de créer de l’emploi et de générer de la richesse”.

David Cameron est toujours, lui, dans la position de celui qui encourage mais qui ne participe que de loin :
“Je n’ai aucun doute quant au fait que les pays qui ont la monnaie unique vont chercher plus d’intégration, c’est clairement ce qui va se passer ces prochains mois et ces prochaines années, mais nous ne rejoindrons pas la monnaie unique, et donc nous ne participerons pas à cette intégration. Mais nous savons que la monnaie unique doit traiter ces questions pour qu’elle fonctionne correctement dans le futur”.

Quant au pacte budgétaire, dont 25 des 27 pays de l’Union européenne sont en passe de se doter, c’est une condition “nécessaire, mais pas suffisante”, a encore asséné Angela Merkel.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : les soldats de l'ONU empêchés de vérifier le massacre d'Al-Koubeir