DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un nouveau vendredi de colère et de violence en Syrie

Vous lisez:

Un nouveau vendredi de colère et de violence en Syrie

Taille du texte Aa Aa

La spirale infernale de la violence se poursuit. La ville de Talbissé située à dix kilomètres de la frontière libanaise a été violemment bombardée selon l’Observatoire syrien des
droits de l’homme. Son bilan parle de neuf soldats tués, trois civils dont un enfant et un rebelle. Un bilan qui s’ajoute à la soixantaine de morts d’hier dans tout le pays.

Dans la banlieue de Damas, un attentat à la voiture piégée a tué au moins deux membres des forces de sécurité selon l’Observatoire syrien des
droits de l’homme.

A Homs dans le centre du pays, l’armée tentait de prendre d’assaut le quartier rebelle de Khaldiyé, après l’avoir violemment bombardé.

Le massacre d’Al-Koubeir mercredi et ses 55 victimes dont des femmes et des enfants hantent toujours les mémoires. Il a été imputé par l’opposition aux forces du régime mais ce dernier a démenti toute implication. La télévision d’Etat syrienne diffuse notamment ce témoignage :

“Des hommes armés, au moins 500, ont massacré les femmes, les enfants et les hommes. Ils n’ont rien laissé derrière eux. Dès que nous avons appelé l’armée, ils ont tout quadrillé et tué 2 soldats, ils nous ont expulsé de nos terres et privés de nos ressources. Ils ont tout pris.”, raconte cette femme.

La télévision d’Etat syrienne a également diffusé ses images d’armes saisies qu’elle attribue aux rebelles.

Difficile de savoir qui est responsable de ce massacre, les observateurs de l’ONU tentent de se rendre sur place.