DERNIERE MINUTE

La manifestation contre le racisme était prévue depuis plusieurs semaines, mais elle a pris de l’ampleur après l’incident de jeudi à la télévision. Un député du parti néonazi avait frappé une élue communiste. Dans 15 villes du pays, les manifestants ont réclamé que les fascistes soient exclus du parlement.