DERNIERE MINUTE

L'Espagne se résout à demander une aide financière à l'Union européenne

Vous lisez:

L'Espagne se résout à demander une aide financière à l'Union européenne

Taille du texte Aa Aa

Mariano Rajoy, le chef du gouvernement conservateur s’est dit satisfait. Il est intervenu pour tenter de rassurer ses concitoyens et faire taire les critiques sur son absence hier lors de la présentation du plan par son ministre des finances.

“Si l’on n’avait pas fait pendant ces 5 derniers mois ce que nous avons fait, il y aurait eu une intervention extérieure sur l‘économie du Royaume d’Espagne”.

La situation s’est brusquement détériorée avec l’annonce début mai du sauvetage de Bankia, la troisième banque du pays pour un montant de 23,5 milliards d’euros. Depuis, la pression était maximale sur Madrid pour mettre en place un plan plus large.

“Hier c’est la crédibilité de l’euro qui a gagné, hier c’est l’Union Européenne qui a gagné, et hier c’est la possibilité pour l’Espagne de retrouver rapidement ses niveaux de crédits nécessaires qui a gagné afin d’améliorer l’investissement et l’emploi”.

L’accord a été finalisé hier par les 17 ministres de la zone euro. Le plan de sauvetage d’un montant maximum de 100 milliards d’euros a pour objectif d’assainir les banques espagnoles asphyxiées par leurs créances douteuses dans l’immobilier.

“C’est moi qui ai fait pression parce que je voulais une ligne de crédit pour résoudre un problème très important que nous avons ici et que tout le monde connaît”.

Après la Grèce, l’Irlande et le Portugal, l’Espagne est la quatrième économie de la zone euro à demander de l’aide. Seule différence, le pays échappe pour le moment à de nouveaux sacrifices mais pour combien de temps alors que la récession est revenue et le chômage n’en finit plus de grimper.