DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : un tweet de Valérie Trierweiler met les socialistes dans l'embarras


France

France : un tweet de Valérie Trierweiler met les socialistes dans l'embarras

L’entre-deux tours des législatives en France vient d’offrir un épisode plutôt cocasse qui met François Hollande dans l’embarras. En cause un tweet de sa compagne Valérie Trierweiler : un message d’encouragement à Olivier Falorni, dissident socialiste et adversaire de Ségolène Royal, l’ex du président, qui est en difficulté dans sa circonscription de La Rochelle.

“Je pense que c’est le premier couac du règne de François Hollande. On pourrait le comparer au couac de Nicolas Sarkozy qui avait mangé dans une brasserie chic le soir de son élection. C’est un épisode facile à caricaturer mais qui soulève aussi des questions concernant la relation entre les médias français et la politique”, souligne Christopher Bickerton, professeur en relations internationales à l’Institut d‘études politiques à Paris.

Valérie Trierweiler, qui refuse d‘être appelée Première dame, aurait-elle voulu afficher son indépendance de journaliste? A moins que ce tweet ne soit l’expression d’un ressentiment à l‘égard de Ségolène Royal qui a reçu le soutien officiel de François Hollande pour les législatives. Interrogée sur le sujet mardi à La Rochelle, l’ancienne compagne du président a botté en touche. A ses côtés, la première secrétaire du PS Martine Aubry avait du mal à cacher sa gêne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des millions d'enfants sont victimes du travail forcé ou des conflits armés