DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Schengen : le Parlement européen fait de la résistance

Vous lisez:

Schengen : le Parlement européen fait de la résistance

Taille du texte Aa Aa

Mis sur la touche dans la réforme de Schengen censée faciliter le retour des contrôles en cas de besoin, le Parlement européen a vertement critiqué la présidence danoise de l’Union. Le chef du Parti populaire européen a appelé à ne plus travailler avec elle.

“ J’ai dit hier soir à Madame la Première ministre danoise que pour ce qui concerne mon groupe parlementaire, la présidence danoise était terminée. J’ai dit ce matin que je me demande pourquoi les différents ministres ne sont pas allés jusqu’au bout pour mettre des visas en place entre tous les pays pour qu’on puisse encore mieux contrôler “ , a ironisé Joseph Daul.

Une partie des eurodéputés menacent même de saisir la Cour de justice de l’Union européenne pour récupérer le droit que leur ont retiré les Etats membres, celui d‘évaluer le fonctionnement de Schengen.

“ C’est la guerre entre les institutions européennes et le Conseil. Et là, je dis que ça va être violent. D’un côté on dit qu’il faut que la Commission surveille les budgets, il faut que la Commission fasse ceci, il faut une souveraineté européenne. Et tout d’un coup avec Schengen, ils disent : ah, non, non, c’est les Etats tout seuls “ , martèle le Vert Daniel Cohn-Bendit.

Jeudi dernier, les ministres de l’Intérieur s‘étaient mis d’accord pour modifier les règles de Schengen et assouplir les conditions dans lesquelles un pays peut rétablir les contrôles à ses frontières. Une réforme réclamée par la France au lendemain du printemps arabe. Mais pour le Parlement européen, pas question de ne plus avoir son mot à dire.