DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Antonis Samaras : "La Grèce a à gagner du fait que l'Europe change"


Grèce

Antonis Samaras : "La Grèce a à gagner du fait que l'Europe change"

Le blocage continue en Grèce. La classe politique du pays reste toujours divisée face aux réformes économiques drastiques exigées par les créanciers.

A quelques jours de nouvelles élections législatives – Elles auront lieu le 17 juin – Le chef de la droite grecque, Antonis Samaras, a estimé que les changements en Europe, notamment en Espagne et en France, offraient “l’occasion” à son pays de mener “la renégociation du plan de rigueur dictée par l’Union européenne et le FMI, en cas de victoire de son parti”.

Les trois partis arrivés en tête aux législatives du
6 mai n’arrivent pas à se mettre d’accord sur la formation d’un gouvernement. Alexis Tsipras, dirigeant de la Coalition de la gauche radicale Syriza, a déjà exclu de participer à un gouvernement d’union nationale après les élections législatives du 17 juin.

Seules certitudes à moins d’une semaine du scrutin, à gauche, Syriza est opposée aux plans d’aide européens, à droite, le Parti Nouvelle démocratie y est favorable. De son côté, l’Europe continue d’affirmer officiellement ne pas envisager une sortie de la Grèce de la zone euro.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Croix-Rouge : Prix 2012 Prince des Asturies pour la Coopération