DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Flambée d'attaques salafistes et couvre-feu à Tunis


Tunisie

Flambée d'attaques salafistes et couvre-feu à Tunis

Un couvre-feu nocturne a été décrété mardi soir à Tunis et dans quatre régions du pays. C’est une réponse à la vague de violences et de destructions qui s’est produite dans la nuit de lundi à mardi dans plusieurs villes tunisiennes.

Mardi, le calme n‘était pas encore revenu dans certains quartiers de la capitale.

Un tribunal, des postes de police et les sièges de plusieurs partis politiques et syndicats ont été vandalisés ou incendiés. Les attaques ont eu lieu de façon simultanée, deux jours après un appel du chef d’Al Qaïda diffusé sur internet appelant les Tunisiens à se soulever pour réclamer l’application de la charia. Les troubles ont fait une centaine de blessés et 160 personnes ont été arrêtées.

Tout a commencé par une exposition se tenant dans le cadre du Printemps des Arts. Certaines oeuvres présentées ont été jugées offensantes par les salafistes. Dimanche soir, un groupe d’inconnus s’est introduit dans le palais Abdellia pour les détruire.

Le ministre de l’Intérieur s’attend à de nouvelles violences dans les prochains jours.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'actrice Ann Rutherford s'est éteinte