DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La liberté de la presse menacée de mort en Russie

Vous lisez:

La liberté de la presse menacée de mort en Russie

Taille du texte Aa Aa

Un dirigeant des forces de l’ordre menace de meurtre un journaliste en Russie… et la presse se mobilise. Des journalistes ont été interpellés devant le siège du Comité d’enquête russe, l‘équivalent du FBI américain. Ils protestaient contre les méthodes de la police, et de l’un de ses chefs.

Novaïa Gazeta publie ce mercredi un article accablant : le journal d’opposition russe rapporte que dans la nuit du 4 au 5 juin, un de ses collaborateurs est emmené de force dans une forêt, où il est menacé de mort par Alexandre Bastrykine, ce général qui dirige les enquêtes de police. Sergueï Sokolov entend même Bastrykine dire qu’il mènera lui même l’enquête sur son meurtre.

La veille, Sergueï Sokolov avait publié un article accusant le pouvoir et la police russe de collusion avec le crime organisé. Depuis, Sergueï Sokolov a fui la Russie, il se cache à l‘étranger. La rédaction de Novaïa Gazeta a déjà perdu Anna Politkovskaïa, assassinée en 2006.