DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le scandale des écoutes téléphoniques secoue la vie politique britannique


Royaume-Uni

Le scandale des écoutes téléphoniques secoue la vie politique britannique

Le scandale des écoutes téléphoniques pratiquées par le groupe de presse de Rupert Murdoch continue d’empoisonner la vie politique britannique. Alors que Nick Klegg, le chef des libéraux-démocrates témoignait ce mercredi devant la Commission Leveson, David Cameron réitérait, devant les députés, son soutien total à son ministre de la Culture Jeremy Hunt impliqué dans cette affaire.

“Ce dont nous parlons ici, ce sont des relations que les conservateurs et, franchement, les travaillistes ont entretenu au cours des 20 dernières années avec News of the world, News International et tout le reste. Pour être équitable envers les libéraux-démocrates, ils n’ont pas eu ce genre de relations, leur abstention ce soir le prouve. Je comprends cela, c’est la politique”, a dit David Cameron.

Nick Clegg a en effet demandé aux députés de son groupe de s’abstenir au cours d’un vote sur une motion du parti travailliste réclamant une enquête sur Jérémy Hunt. Ce dernier est soupçonné de favoritisme vis-à-vis du groupe de Rupert Murdoch.

Rebekah Brooks, ex-directrice de News International, la branche britannique de l’empire Murdoch, quatre de ses collaborateurs et son mari comparaissaient ce mercredi devant la justice dans le cadre de l’enquête sur ce scandale.

Ce Jeudi ce sera à David Cameron d‘être sur la sellette au moment de son audition devant la commission sur l‘éthique des médias.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Netanyahu critiqué pour sa gestion de l'affaire de la flottille