DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Saab racheté par des investisseurs chinois et japonais


entreprises

Saab racheté par des investisseurs chinois et japonais

Le constructeur automobile suédois Saab, actuellement en liquidation va être repris par des investisseurs sino-japonais. Avec un nouvel objectif : produire des véhicules électriques.
L’administrateur judiciaire a même donné le nom du repreneur : National Electric Vehicle Sweden dont le directeur général est un homme d’affaires chinois de nationalité suédoise.
NEVS et l’administrateur judiciaire de Saab Automobile ont signé aujourd’hui un accord de rachat qui recouvre les principaux actifs de Saab Automobile, a expliqué le directeur général de NEVS, Kai Johan Jiang. La nouvelle entreprise produira des véhicules à transmission électrique”.
Saab s‘était déclaré en faillite l’an dernier alors que les ventes du constructeur n’avaient pas dépassé 15.000 véhicules. Fin 2011, Saab affichait une dette de 1 milliard et demi d’euros.
NEVS, le nouveau propriétaire de Saab, est détenu conjointement par une société d’investissement de Hong Kong et une société d’investissement japonaise.
Les véhicules électriques seront assemblés dans l’usine de Trollhattan, le siège social de Saab.
On ne connaît pas le montant de la transaction.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Lafarge veut faire des économies pour dégonfler sa dette