DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : Moscou dément les accusations américaines sur les hélicoptères


Syrie

Syrie : Moscou dément les accusations américaines sur les hélicoptères

La crise syrienne et les accusations entre grandes puissances autour de livraison d’armes : ce mercredi, le ministre russe des Affaires étrangères, en visite à Téhéran, a répliqué aux insinuations américaines. Mardi, la chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton avait laissé entendre que Moscou fournissait des hélicoptères aux troupes de Bachar Al-Assad. Une accusation reprise ce mercredi par le ministre français des Affaires étrangères. “Le problème n’est pas de savoir s’il faut ou pas (vendre des armes), a déclaré Laurent Fabius : il y a des livraisons d’armes et il y en a des deux côtés. S’agissant de la Russie, nous avons bien entendu une série de déclarations officielles, mais nos informations directes et indirectes attestent qu’il y a des livraisons d’armes.”

Depuis le début des violences, le régime de Bachar Al-Assad soupçonne des puissances régionales de fournir des armes aux insurgés. Et ces puissances du golfe persique sont elles-mêmes équipées par des pays occidentaux.

En fait, la Syrie semble être devenue un eldorado pour les marchands d’armes, y compris les traficants en tout genre. C’est ce que laisse entendre Viktor Litovkin, expert militaire russe. “Il se peut, dit-il, que ce ne soit pas la Russie qui fournisse les hélicoptères à la Syrie. Ce peut être n’importe qui puisqu’il y a environ 9000 hélicoptères de type MI8 de part le monde”. “Et cet hélicoptère, précise-t-il, peut recevoir tout type d‘équipement en commençant par des batteries de missiles non guidés et des canons mitrailleur.”

Le correspondant d’euronews à Moscou Alexander Shashkov, indique que “Sergueï Lavrov, lors de son déplacement en Iran, a déclaré que Moscou honorerait tous ses contrats de vente d’armes passées et déjà payées par la Syrie”. Et d’ajouter qu’“un système de défense antiaérien a été livré, système que la Syrie pourra utiliser en cas d’agression extérieure”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La contagion de la crise de la dette menace de s'étendre à l'Italie